Du tennis à la street : la traversée des âges de la Stan Smith

Footwear

On l’a presque tous.tes eue dans notre dressing… On parle bien sûr de la Stan Smith. Ce nom, qui évoque immédiatement le chic sportif absolu, a fait son entrée dans le monde du tennis 🎾 en 1971, initialement baptisée Adidas Robert Haillet. C’est le tennisman éponyme, Stanley Smith, qui a prêté son nom à ce désormais classique de la sneaker 👟. 

Initialement, ces chaussures foulaient les terrains de tennis, mais leur ascension mode a été fulgurante, notamment quand Stanley Smith lui-même a commencé à les arborer.

Dans les années 70 et 80, la Stan Smith s’est rapidement émancipée des courts pour devenir un incontournable du streetwear ❤️‍🔥. Les breakdancers des années 80 l’ont adoptée, elle a flirté avec des univers aussi variés que le reggae ou le hip-hop, et a même trouvé une place de choix dans les cultures urbaines. Son design épuré et sa blancheur 🤍 immaculée, qui se patine avec le temps, en ont fait un symbole d’authenticité et de simplicité.

Alors qu’en 2011, Adidas suspendait sa production, créant un vide qui ne dura que deux ans, son retour en 2013 n’en n’a été qu’une véritable explosion ⚡️ de popularité. Désormais, la Stan Smith se décline pour tous les âges, un symbole multigénérationnel de style.

Avec plus de 70 millions de paires vendues, la Stan Smith a démontré sa pérennité dans l’univers de la mode ✨. Aujourd’hui, elle se réinvente encore, comme en témoigne la collaboration avec @balenciaga.

Finalement, la Stan Smith, c’est un phénomène culturel, un classique intemporel ❤️ qui a su évoluer tout en restant fidèle à son ADN : un mélange parfait de sportivité et d’élégance citadine.

#stansmith #sneakerspirit #sharethesneakerspirit